NZ - L'île du Sud

Publié le par anouslepacifique.over-blog.com

Après avoir déposé Santo à l’entrée du duty free nous avons donc passé notre journée « aéroport ». En gros petit dèj sur le parking puis bière/café avec la team Pujo entre 2 de ses avions, retour du camping-car (sans encombres malgré le silent-block sur la porte ou la branche qui avait frotté la capucine…), puis hôtel aux portes du terminal, petite nuit de sommeil et nous voici dans le Sud en ce 7 Octobre.

 

            On commence notre journée par récupérer notre van, on aura beaucoup moins de place que dans le Nord ! Une fois les courses faites on prend la route pour une dégustation de vin suivi d’un bon repas en ce jour particulier. Cela occupera notre après-midi et nous emmènera donc le lendemain à Hanmer Spring. La ville est réputée pour ses thermes et son spa (dont Claire confirme tous les bienfaits…) mais c’est surtout le lieu où nous allons suivre le ¼ de finale contre les perfides anglais ! Le bar est repéré, il ne nous reste plus qu’à profiter… de notre van puisque les anglais ont apparemment décidé de la météo aussi !

On passera donc une très bonne soirée avec des irlandais, quelques anglais (qui fanfaronnaient beaucoup moins à la fin mais fair-play ont reconnu qu’ils avaient très mal joués !) et des kiwis. Les néo-zed étaient très embêtés car d’un côté ils ne voulaient pas voir les français gagner de peur de nous retrouver en finale mais de là à soutenir les anglais !!! Résultat, une bonne soirée au pub rempli de monde, une bonne victoire sur les anglais, vivement la semaine prochaine face aux gallois !

 

            On reprend la route pour atteindre Nelson, au Nord de l’île, pour cela on la traverse d’Est en Ouest à travers les montagnes en profitant des rivières et des paysages que nous laissent entrevoir les éclaircies…

 

            Les prévisions météorologiques étant plutôt bonnes nous partons pour notre premier trek, l’Abel Tasman coast track. Les heures de départ nous sont données par les marées car il y a plusieurs endroits où l’on ne peut passer qu’à marée basse (petits estuaires, plages, etc…). La première journée se fait donc sur la côte, de plage en plage, montant d’une centaine de mètres de dénivelée entre chaque plage. On prendra plus de hauteur le deuxième jour, pour une boucle qui nous fera monter jusqu’au Nord de l’île, rentrer dans la forêt puis atteindre le point le plus haut du coin (quelle vue !!!, quel bleu !!!) et redescendre vers la voiture sur les rotules.

P1190528P1190491P1190424P1190584 

            Après cette étape sportive on attaque la côte Ouest de l’île surnommée la « wet coast » (… côte humide…) et on comprend vite pourquoi…Les éclaircies que nous rencontrons nous ont permis de profiter de quelques endroits tout de même !

On commence par les fameux « pancakes rocks » de Punakaiki, que nous n’avons eu submergés d’eau ni à marée basse, ni à marée haute… tant pis c’est joli. Punakaiki a aussi été notre étape pour la ½ finale face aux gallois. On nous avait promis une grosse ambiance à la taverne, c’est vrai ! La salle est pleine de gallois car une galloise habite le village, tout le monde s’est donc rallié à sa cause, ajoutez à cela que les kiwis ne veulent absolument pas nous jouer en finale et vous comprenez de quel côté penche la balance… On passera tout de même un bon moment (malgré le piètre niveau de jeu des 2 équipes) tant les gallois sont agréables. Il est à noter que le déroulement de ce match et son issue (heureuse s’il en est) vont rythmer nos journées ensuite ! En effet la presse, les kiwis, et tous les buveurs de bières (soit les 4 millions d’habitants !!!) vont nous montrer leur plus belle mauvaise foi durant une semaine ! Est-ce pour cacher une certaine crainte ?...

P1190677 

On continue notre route vers le Sud pour passer par Hokitika, ville des tailleurs de jade dont nous retiendrons particulièrement la rivière qui la surplombe tant sa couleur est belle (comme beaucoup de cours d’eau ici d’ailleurs).

P1190695 

            Nous voici arrivés aux glaciers, le Franz Joseph d’abord, le Fox ensuite. On prévoyait une randonnée guidée sur le glacier, seulement devant la météo (encore et toujours !!!), nous nous contenterons de la marche d’approche. Heureusement que les lacs situés à l’entrée du Fox nous ont offert une palette de couleur pour éclaircir la journée.

 P1190783 P1190795 

            Le soleil refait son apparition lorsque nous arrivons à Wanaka. On décide donc d’aller prendre des renseignements pour faire de la chute libre. A notre arrivée on nous propose d’y aller sur le champ tant le temps est bon… validé !!! Ce sera donc une montée à 4600m en avion avant de se jeter dans le vide (avec un moniteur dans le dos…), atteindre 200km/h en admirant les sommets enneigés au loin avant que le parachute ne s’ouvre… On remet ça quand vous voulez !!!

NZ-Sud 0025NZ-Sud 9890NZ-Sud 9867NZ-Sud 0059 

            Après avoir vu les montagnes de haut, nous y retournons, mais par la route cette fois-ci. Direction le Mont Cook, le glacier Tasman et les lacs Punaki et Tekapo. Le soleil qui nous accompagne pour cette journée nous permet de voir le Mont Cook depuis la rive du lac Punaki. Une vue à couper le souffle sublimée par ces lacs de glaciers d’un bleu si particulier. On est encore sous le charme lorsqu’on arrive au bivouac et qu’on réalise qu’ici il devrait faire frais vue la neige qui nous entoure (fraîche de la veille)… qu’importe on a de bons duvets !

Le lendemain on alterne petites balades (les grandes sont impossibles avec la neige fraîche), piscines d’eau chaude au bord du lac et points de vue… la belle vie quoi.

P1190871P1190901P1190988 

            On a prévu de vivre la finale à Queenstown pour voir s’il y a de l’ambiance, du coup on passe le samedi à Glenorchy, à quelques kilomètres de là à se promener autour du lagon. La région à la réputation d’être belle, ce n’est pas usurpé, encore moins lorsque l’on découvre notre camping pour le soir. Perché dans la montagne, dans un cirque, au pied d’un lac qui surplombe une vallée pleine de mouton (comme partout dans l’île du sud d’ailleurs !!!) – impeccable !

P1200027P1200042P1200048P1200061P1200066 

            Et arrive la finale, on prend nos repères vers 18h (le match est à 21h ici), le choix du pub irlandais s’impose à 18h30, on est prêt !!! Le bar est rempli, l’ambiance monte peu à peu (mais beaucoup moins vite que la bière ne descend…), jusqu'au moment fatidique. Les français nous ont permis d’avoir le silence dans un pub néo-zed, bravo à eux. On retiendra la performance française (beaucoup moins celle des blacks…) mais certainement pas le public kiwi ! La mauvaise foi est de mise et le manque de respect aussi ! Nous n’avons rencontré qu’une personne qui nous a serré la main en disant « bien joué, on a eu peur, vous auriez pu ». C’est dommage car on s’attendait à un public de connaisseurs, de passionnés, et il se trouve qu’ils y accordent trop d’importance pour être honnêtes ! Rendez-nous nos irlandais, écossais et autres gallois !!! Rien que pour ça j’aurais tellement aimé qu’ils perdent !

 

            La défaite marque donc la fin du rugby mais pas du voyage ! On reprend donc la route vers Te Anau afin de découvrir le Fiordland. Cette découverte commence par la route jusqu’à Milford Sound qui regorge de « pauses photo ». Ensuite une petite croisière au sein d’un des canaux débouchant jusqu’à la mer permet de clore la journée en beauté. Cette croisière nous a permis de découvrir les cascades dégringolant de ces fjords mais aussi la faune, les otaries, les lions de mer et surtout les pingouins aux yeux jaunes (espèce rare…)!

P1200117P1200188P1200233 

             L’idée de départ était de réaliser un trek ici (le Fameux Milford track), seulement le temps et les risques d’avalanche sur le chemin nous ont forcés à changer nos plans. Ce sera donc le Humpridge Track, à l’extrême sud du Fiordland. On part donc pour 56 km à faire en 3 jours. Le premier jour on est bon pour 19km et 1000m de dénivelée positive, après 14km de plat on a compris que l’arrivée allait être douloureuse… Le 2éme jour on redescend de l’autre côté et le dernier jour on contourne pour rentrer. On a commencé notre marche au bord de l’eau, sur des falaises puis le long de la plage avant de rentrer dans la forêt. On a pu découvrir différentes sortes de forêts de la humide (merci les aménagements !!!) à la hantée (à vous de juger.). Ensuite la vue depuis les sommets était très sympa, la plage d’où on arrivait d’un côté, les sommets enneigés qui nous séparent de la mer tasmane de l’autre. On s’est aussi régalé avec les « à-côtés » du trek, le passage du plus grand viaduc en bois au monde (la classe) a été une certaine épreuve pour l’un(e) d’entre nous, la rencontre avec un daim a enjoué les 2,etc... Et enfin nous avons eu la chance de voir des dauphins Hector, espèce endémique d’ici et très rare paraît-il. Personnellement, nous avons eu l’impression d’assister à un show tant les acrobaties qu’ils faisaient étaient belles (si si zoomez la photo…), et quel régal de les voir s’approcher lorsque l’on va dans l’eau aussi (même si cela ne dure que quelques secondes tant l’eau est froide !!!). En résumé un très bon trek.

P1200335P1200345P1200359P1200376P1200398P1200412 

            Après cela on prend la route des Catlins afin de profiter encore une fois des otaries, lions de mer, cascades ou autre oiseaux. On passe par le point le plus au sud de l’île du sud (après le cap Reinga, on peut dire qu’on aura fait la Nouvelle-Zélande de haut en bas) et on se fait bien sûr rattraper par la pluie ! Il nous reste donc 3 jours (de pluie selon la météo…) pour remonter à Christchurch afin de nous envoler vers Auckland pour une nuit puis vers Nouméa ! On se retrouve là-bas !

 P1200508 P1200447 

Publié dans Nouvelle-Zélande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Les paysages me plaisent tout autant même sans la neige
C'est vrai que lacs et cours d'eau ont das couleurs magnifiques

Je n'envie pas le saut pour voir de plus haut les paysages mais un survol en avion est toujours agréable

bises


Répondre
B

Toujours aussi magique. Merci pour ces beaux moments.
Pour le viaduc, je crois savoir qui a eu peur .........
Bisous a vous 2,
Le Parrain


Répondre
P

alut,

Parfait le saut depuis l'avion... J'aurais adoré!!!
Les vues avec les lacs miroirs, on a cherché mais nous avions toujours un ciel nuageux. Dommage! Tant mieux que vous ayez pu les voir.
Bonne fin de séjour

Puje


Répondre