Melbourne

Publié le par anouslepacifique.over-blog.com

Notre périple australien prend fin à Melbourne où nous y passerons 4 jours. Cette ville se prête volontiers à la farniente à la terrasse d’un café ou dans un parc. Le temps était encore une fois avec nous (à une semaine près on se prenait 3 jours de pluie incessante !) donc on a bien arpenté la ville. On connait presque toutes les arcades, qui font partie des lieux à voir ici. Elles sont plus ou moins luxueuses, mais dans tous les cas elles ont chacune une ambiance agréable. Federation Square est le lieu de rendez-vous des locaux mais aussi des touristes. Avec son bâtiment à l’architecture plus qu’étonnante, on ne peut pas le manquer.

P1170547P1170555 P1170565P1170707 

Nous sommes également allés au MCG, le fameux stade de cricket mais aussi de l’Aussie Rules Football. Nous y étions d’ailleurs pour en voir un match, accompagnés d’australiens fans de ce jeu. Il nous a fallu un peu de temps pour comprendre les règles (et je me passerai de vous les expliquer en deux lignes !) mais finalement on s’est pris au jeu, d’autant plus que le rythme du match est assez soutenu. Pour les bases, 2 équipes de 18 joueurs s’affrontent sur un terrain ovale de 180 mètres de long !!! C’est un mélange de foot et de rugby où il faut marquer des buts (aux pieds) entre des poteaux de rugby. Le plus étonnant pour nous a été de voir la façon de supporter les joueurs. Pas de chants (c’est pour les Européens dixit nos accompagnateurs !), pas de ola, juste des « OH » quand il y a faute et des silences à n’en plus pouvoir.

P1170665P1170719 

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

c'est vrai, on dirait le passage Pommeraye à Nantes !!


Répondre
M

Architecture étonnante qui rappelle les passages dans Paris ( ou nantes .)
On a envie de s'y promener
Bonne continuation dans votre voyage


Répondre
F

Une nouvelle pensée pour vous! Bonne coupe de monde. A l'instant même je suis extrêment jalouse de vous tous qui allez assiter à cet évènement (snif snif). Du fond de mon bureau parisien je vous
embrasse fort.


Répondre